Publié le par alain
Publié dans : #Des mots

Aveu

 

Sur ma poitrine triste et blême.  

 

J’arbore mille décoration de souffrance et de joie, épinglé dans la peau de mon âme

 Elles sont autant de paroles intenses et secrètement personnelles, mais pourtant dérisoire à la mesure de l’humanité.  

 

Mystérieusement ces misères de sentiments, pauvres fruits sucrés de la création sont les plus difficiles à faire entrevoir sous la juste lumière de nos cœurs ; couleur de sincérité.  

 

Un rideau de feu se dresse devant moi, empêchant la plume de mon esprit de ce mouvoir en toute liberté, d’être le reflet de mes passions.  

 

Je veux que mon Aveu, atteigne les sommets de mes sentiments, qu’il soit à la hauteur des rêves les plus irréelles, plus sages que l’ermite et plus passionné que l’ouragan.  

 

Cette Aveu, force magique et fantastique m’ensorcelle. 

 

Pour la première fois j’ai peur de sa nature, j’ai peur des remous, des vagues et des tempêtes qu’il pourrait déclencher, j’ai peur de vous.  

 

J’aimerais tant recevoir de Dieu l’audace des chevaliers pour vous prouvez ma valeur et en m’agenouillant à vos pieds vous offrir mes plus précieux trophées.  

 

Vôtres regard est pour moi source d’insomnie, face à lui je montre mon véritable visage, sans stratagème.  

 

Vous découvrez le monstre que je suis, humain dans sa perfide imperfection.  

 

Dans mes rêves je suis un voilier qui file sur l’océan  de vos humeurs, poussé par le vent de mes désirs.  

 

Chacune des émotions que je peux déceler sur votre visage me font oublier l’envie de dévoiler à vos yeux mon Aveu.  

 

Que le charme reste  éternel…

 

 

 

Commenter cet article

cajelot 18/03/2010 16:01


tres bien ecrit ; l'ame d'un poete


cécilia 06/10/2009 13:45


tu as toujours ton âme de poète. Continues c'est beau


kalauma 03/07/2006 11:27

Alain, c'est beau, de l'air
 
 

michelle 03/07/2006 10:09

Quel talent ! L'édition est prévue quand ?

Articles récents

Hébergé par Overblog